Cameroun : au premier semestre 2018, le chiffre d’affaires du transporteur aérien public, Camair-Co, a bondi de 142%, à 12,3 milliards FCFA

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après plusieurs années de turbulences, Camair-Co, la compagnie aérienne publique camerounaise, semble avoir résolument pris son envol vers la performance. Selon les états financiers de la compagnie, révélés le 18 juillet 2018 à Douala, la capitale économique du pays, le chiffre d’affaires de cette entreprise publique jadis surendettée (plus de 30 milliards FCFA), qui n’a survécu pendant longtemps que grâce aux perfusions financières de l’Etat, a augmenté de 142% au premier semestre 2018, comparé à la même période en 2017.

Dans le détail, ce chiffre d’affaires s’est situé, au 30 juin 2018, à 12,3 milliards FCFA, contre seulement 5,1 milliards FCFA au premier semestre 2017, soit une hausse de 7,2 milliards FCFA en valeur absolue.

Par rapport aux 6 milliards FCFA enregistrés au premier trimestre 2018, il en ressort que la compagnie aérienne publique camerounaise a réussi à doubler son chiffre d’affaires cette année, en seulement trois mois.

A l’origine de cette performance, qui est cependant marquée par une chute importante des taux de remplissage des vols domestiques (54% contre une moyenne de 65% entre janvier et mai 2018) et régionaux (26% contre une moyenne de 31% depuis janvier) au cours du mois de juin 2018, se trouvent les bonnes performances enregistrées sur le trafic passagers (+67% à fin juin) et le fret (plus de 740 tonnes transportées depuis janvier).

Mais, par-dessus tout, révèlent les états financiers de la compagnie, ce regain d’activité, lui-même consécutif à l’ouverture de nouvelles lignes régionales, des avancées dans la qualité de service (en moyenne 75% des vols réguliers et plus de 60% des départs à l’heure) et la densification de la flotte ; a permis de réduire significativement le déficit d’exploitation de Camair-Co (+68%). Officiellement, ce déficit a culminé à seulement -1,3 milliard FCFA au 30 juin 2018, contre -4,1 milliards FCFA sur la même période en 2017.

Pour rappel, selon l’expression usitée par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), dans un récent rapport sur l’économie de la zone CEMAC, l’on assiste depuis un an à une véritable« montée en puissance » du transporteur aérien camerounais, à la faveur de l’implémentation d’un plan de relance visant à sortir définitivement Camair-Co de la zone de turbulence, dans laquelle elle a vogué depuis le lancement de ses activités en mars 2011.

Ce plan de relance proposé par l’Américain Boeing et implémenté par un nouveau DG nommé en août 2016, prévoit notamment le renforcement de la flotte de la compagnie, qui compte finalement six aéronefs avec la réception, le 16 mai 2018 à Douala, d’un avion Bombardier Dash8-Q400. Selon Ernest Dikoum, le DG de la compagnie, l’exploitation de ce nouvel aéronef est « 40% moins cher »que celui d’un Boeing 737.

Par ailleurs, la stratégie de relance de Camair-Co a également consisté en la suppression des vols internationaux, dans un premier temps ; un maillage du territoire national par l’ouverture de nouvelles destinations intérieures (sept régions sur 10 sont desservies à ce jour) ; puis la reprise progressive des vols internationaux depuis la fin de l’année 2017, en se limitant à certaines destinations africaines (sept actuellement).

Brice R. MbodiamInvestir au Cameroun

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Publicité
24294456_1742463672454101_7386835154202131414_n
257-marche-de-noel23
iroko+
orange2
MTN011217
Facebook
Evènements
Fomaric2019
Yafe2018